Poltergeist



Phénomène paranormal consistant en des bruits et des déplacements d'objets 
(ou entité responsable de ce phénomène)

 

Dérivé de l'allemand de poltern (faire du bruit) et geist (esprit), le mot "poltergeist" désigne à l'origine un esprit frappeur?, c'est-à-dire une entité invisible se manifestant par des bruits et/ou le déplacement d'objets divers. En français, son sens semble cependant avoir évolué pour désigner également ces phénomènes eux-mêmes et non l'entité supposée en être responsable.

Bien que des phénomènes de type poltergeist soient rapportés depuis des siècles et dans le monde entier, ils n'ont pu faire l'objet d'aucune étude et sont à l'heure actuelle encore mal compris en raison de leur sporadicité et de leur imprévisibilité.

 

Description du phénomène

On parle de poltergeist lors de la manifestation de l'un ou de plusieurs phénomènes suivants :

 
  • Bruits divers sans source apparente. Dans certains cas, ces bruits peuvent constituer une forme de communication, en Morse par exemple.
     
  • Déplacement brusques d'objets par lévitation, voire par téléportation?. Ces phénomènes peuvent se présenter sous la forme d'apparition/de disparition soudaine d'objet ou de jets de pierre inexpliqués (lithobolie?).
     
  • Actions directes sur des êtres vivants par une force invisible : blessures (griffures, morsures),lévitation ou possession?.
     
  • On ne parle généralement de poltergeist que lorsque ces phénomènes sont involontaires : latélékinésie? ou le oui-ja?, bien qu'apparentés au phénomène poltergeist selon certaines hypothèses, n'en font pas partie intégrante.
 
Exemple de photographie de phénomène de type poltergeist, qui aurait été prise en 1955 dans une ferme de Saint-Jean-de-Maurienne dans les Alpes par un journaliste venu enquêter sur des phénomènes paranormaux.

Lorsque le phénomène se répète, il ne le fait généralement que dans une zone limitée (à l'intérieur d'une seule et unique maison, par exemple) ou autour d'une personne particulière.

Les poltergeists sont parfois accompagnés d'autres phénomènes paranormaux, telle que lacombustion spontanée?, des formes de possession? voire par l'apparition de foudre en boule?.

 

Tentatives d'explications

Le terme "poltergeist" désigne un large éventail de phénomènes, qu'il semble difficile d'attribuer à une cause unique. Il n'est donc pas surprenant que de nombreuses explications aient été avancées pour les expliquer :

 
  • Selon l'hypothèse religieuse, très privilégiée historiquement jusqu'au 19ème siècle, les phénomènes de type poltergeist sont causés par le Diable, des démons, des fantômes ou des sorcières et peuvent être arrêtés par un exorcisme?.
     
  • Pour Allan Kardek?, ces phénomènes sont causés par des esprits? et facilités par la proximité d'un médium (conscient de son don ou non) :
     
    « Sixième classe : Esprits frappeurs et perturbateurs. Ces Esprits ne forment point, à proprement parler une classe distincte, eu égard à leurs qualités personnelles; ils peuvent appartenir à toutes les classes du troisième ordre. Ils manifestent souvent leur présence par des effets sensibles et physiques tels que les coups, le mouvement et le déplacement anormal de corps solides, l'agitation de l'air, etc. Il paraissent, plus que d'autres, attachés à la matière; ils semblent être les agents principaux des vicissitudes des éléments du globe, soit qu'ils agissent sur l'air, sur l'eau, le feu, les corps durs ou dans les entrailles de la terre. On reconnaît que ces phénomènes ne sont point occasionnés par une cause fortuite ou physique, quand ils ont un caractère intentionnel et intelligent.»
Allan Kardek, Le livre des esprits
 
Résultat de l'activité d'un poltergeist

Source inconnue

 
  • Selon une hypothèse très populaire en parapsychologie?, les poltergeists sont causés par une forme de télékinésie? involontaire et inconsciente. Cette hypothèse se base notamment sur le fait que les phénomènes poltergeist ont statistiquement plus souvent lieu autour d'adolescents (ou plus précisément, d'adolescentes) et de personnes névrosées ou instables émotionnellement : leurs troubles psychologiques seraient à l'origine de ces manifestations inconscientes de pouvoir psi incontrôlé, parfois appelé RSPK (Recurrent Spontaneous PsychoKinesis, psychokinésie spontanée récurrente). L'existence de la télékinésie n'a cependant jamais été prouvée.
     
  • Selon d'autres parapsychologues, cette psychokinèse involontaire serait provoquée par la possession de la victime par un fantôme ou un esprit quelconque, ce qui rejoint les deux premières explications.
     
  • Le Canadien John Hutchinson? a prétendu être parvenu à reproduire des effets de type poltergeist mais n'en a jamais apporté la preuve. De manière générale, ses travaux ont été critiqués pour son incapacité à reproduire ses résultats.
     
  • En sociologie, les poltergeists sont généralement considérés comme une croyance populaire née de l'inconscient collectif, au même titre par exemple que les lutins, dont le comportement facétieux est de plus similaire à celui de certains poltergeists.

Cette explication est similaire au modèle sociopsychologique du phénomène OVNI?.

 
  • En 1902, l'écrivain britannique Frank Podmore? a proposé une explication appelée naughty little girl theory (« théorie de vilaine petite fille »), sur base des statistiques qu'il a lui-même établies selon lesquelles les phénomènes de type poltergeist se manifestent généralement chez des adolescents et plus particulièrement des adolescentes à l'âge de la puberté. Selon cette hypothèse, les adolescents seraient directement et volontairement responsables des phénomènes poltergeist : cette supercherie viserait à les amuser, à attirer l'attention de leurs parents sur eux ou à les effrayer, mais prendrait progressivement de l'ampleur et pourrait aller jusqu'à provoquer des hallucinations chez les parents et les divers témoins. 
    Malgré son nom, apparemment inventé par ses détracteurs pour la décrédibiliser, cette hypothèse ne s'applique selon Podmore pas uniquement aux adolescents ni aux femmes.
 
Photographie montrant Janet, l'une des victimes du poltergeist d'Enfield, en train de léviter. Le même effet peut cependant être obtenu en photographiant quelqu'un en train de sauter.
 
  • En psychanalyse, les poltergeists sont généralement considérés comme des hallucinations ou, en tout cas, la question de leur réalité physique est ignorée au profit de la recherche de leurs causes psychologiques. Sigmund Freud aurait par exemple écrit :
« La façon dont vous détournez la question de savoir si ces phénomènes sont réels ou falsifiés, et la ramenez à l'étude psychologique du médium, donc des antécédents, me semble la juste voie pour entreprendre ce genre de recherches, qui conduiront à une explication des faits en question. »
 
  • Scientifiquement, les déplacements d'objets observés pourraient notamment être expliqués par des courants d'air, des tremblements de terre ou par le phénomène de lévitation acoustique.
     
  • Des cas de poltergeists ont également été expliqués par la découverte de rivières souterraines, responsables des bruits par cavitation. Cette explication se limite toutefois aux phénomènes sonores uniquement et ne peut expliquer qu'une petite partie des cas de poltergeists.
     
  • En plus de ces cinq dernières explications, plus rationnelles que les précédentes, les sceptiques ont tendance à expliquer certains poltergeists par des canulars : dans plusieurs cas, les soi-disant victimes de poltergeists ont en effet été surprises en train de lancer des objets elles-mêmes pour faire croire à une intervention paranormale.

Bien que des cas avérés d'hallucinations, de canulars et de bruits causés par des rivières souterraines existent, certains poltergeists célèbres semblent difficilement attribuables à ces explications.

 
Selon sa légende, cette photographie montrerait un téléphone projeté par un poltergeist

Source inconnue

 

Historique du phénomène et cas célèbres

 
  • Il existerait des anecdotes évoquant le phénomène poltergeist remontant jusqu'au premier siècle après Jésus-Christ.
     
  • Vers 858, un "mauvais esprit" aurait jeté des pierres et fait trembler les murs d'une petite ferme.
     
  • 1668 : Joseph Glanvill parle dans Saducismus Triumphatus du tambour de Tedworth?, considéré par certains comme un poltergeist.
     
  • 1698 : Ricard Chamberlain décrit dans son pamphlet Lithobolia les lancers mystérieux d'objets divers par une force invisible observés durant plusieurs mois dans le New Hampshire.
     
  • 1797 : en Virginie Occidentale, un fermier appelé Adam Livingston? est hanté par une entité bruyante, qui découpe de nombreux objets de sa maison sans raison ni explication apparentes.
     
  • 1817 : affaire de la Sorcière des Bell?, dans le Tennessee.
     
  • 1848 : hantise des Soeurs Fox?.
     
  • 1878-1879 : le « mystère d'Hamerst? ».
 
Couverture d'une édition du journal La Vie Mystérieuse d'avril 1911, représentant l'observation d'un phénomène de type poltergeist par une domestique à Chéragas (Algérie)
 
  • 1923 : en Roumanie, la jeune Eleonore Zugun? est hantée pendant plusieurs années par un poltergeist (et contribuera par la suite à populariser ce terme).
     
  • 1937 : affaire du poltergeist du presbytère Borley?.
     
  • 1960 : cas du poltergeist de Saint Catharine?, dans l'Ontario.
     
  • 1966 : manifestations du poltergeist de Miami?, responsable de très nombreuses destructions dans l'entrepôt d'un magasin, notamment observées par des journalistes, des policiers, des parapsychologues et un magicien sceptique.
     
  • 1967 : cas du poltergeist de Rosenheim?, en Bavière, l'un des cas les mieux documentés de poltergeist (notamment observé et étudié par le parapsychologue Hans Bender? et deux physiciens de l'Institut Max Planck).
     
  • 1966-1969 : affaire du Moine noir de Pontefract?, caractérisée par des phénomènes de type poltergeist étalés sur plus de deux ans parfois accompagnés de l'apparition d'un mystérieux personnage vêtu de noir.
     
  • 1977-1980 : manifestations du poltergeist d'Enfield?, notamment sous la forme de déplacements d'objets, de combustions spontanées d'objets et de possessions apparentes de jeunes filles.
 
Autres photographies d'une des manifestations du poltergeist d'Enfield

Source inconnue

 
  • 1990-? : depuis son ouverture par un vagabond souhaitant s'y abriter, le mausolée de l'avocat anglais George Mackenzie? (Édimbourg) et ses environs seraient l'objet d'une intense activité de type poltergeist. Une force invisible aurait déjà poussé, blessé et provoqué des malaises chez des centaines de visiteurs du cimetière, dans lesquelles des visites touristiques appelées ghost tours exploitant la popularité du phénomène sont désormais organisées.